skip to Main Content

Réduction mammaire, réduire le volume des seins, réduction mammaire

Les seins lourds peuvent s’avérer gênants, tant physiquement qu’esthétiquement et même psychiquement. Ils peuvent engendrer des maux de nuque et de dos. D’autres femmes estiment que les seins trop volumineux sont tout simplement disgracieux. Une réduction mammaire constitue alors la solution appropriée.

Une réduction mammaire offre une solution lorsque vous souhaitez réduire le volume de vos seins. Le chirurgien plastique retire des tissus graisseux et glandulaires, ainsi que les tissus cutanés excédentaires. Vos seins deviennent ainsi plus petits, plus légers et plus fermes. Le mamelon hérite d’un diamètre “normal” de 4 cm. Vos seins seront non seulement plus petits mais changeront aussi de forme. Une réduction mammaire implique généralement aussi un lifting mammaire, à savoir que le chirurgien place le mamelon à une hauteur esthétiquement plus attractive.

Qui entre en ligne de compte pour une réduction mammaire?

la plupart des femmes souhaitant bénéficier d’une réduction du volume de leurs seins souffrent psychiquement ou physiquement de leurs seins trop volumineux ou trop lourds. La principale condition pour l’opération est l’achèvement de la croissance des seins. L’opération n’est donc effectuée que très rarement à un âge inférieur à 18 ans. Une réduction mammaire ou une opération de correction des seins est possible jusqu’à un âge avancé.

Compte tenu du fait que la réduction mammaire implique aussi la disparition de tissus de la glande mammaire, il n’est pas certain que vous puissiez encore allaiter après l’opération. Tenez compte de ce fait si vous désirez avoir des enfants.

Le premier entretien

Pendant l’entretien initial, il est important que vous exprimiez clairement vos souhaits et attentes. De combien de tailles voulez-vous réduire vos seins? Il est tenu compte de la taille corporelle et du poids. Le chirurgien examine ensuite vos seins et les mesure. Après l’opération, vos mamelons ne se situeront vraisemblablement plus à la même place, mais seront remontés.

Le chirurgien explique l’opération et l’anesthésie. Une réduction mammaire laisse des cicatrices visibles, qui s’estomperont au fil du temps, mais qui ne disparaîtront jamais totalement. Votre chirurgien pourra vous dire avec précision quel sera le tracé de vos cicatrices. Vous aurez alors une idée plus précise du résultat final. Vous devez toutefois avoir conscience du fait que chaque corps est différent et que vous ne pouvez pas simplement choisir une paire de seins sur une photo.

La préparation

Vous recevrez des instructions détaillées pour vous préparer à l’opération. Vous devrez acheter un soutien-gorge de sport dont les bonnets correspondront au volume convenu. Achetez de préférence un soutien-gorge pourvu d’une fermeture à l’avant. Vous devez apporter ce soutien-gorge lorsque vous vous présenterez à la clinique. Il fera office de bandage lorsque vous quitterez la clinique. Quelques examens préopératoires sont nécessaires dans certains cas.

L’usage de médications devra parfois être interrompu ou adapté avant l’opération. Vous séjournerez généralement une nuit à la clinique. Lorsque l’intervention est effectuée à la clinique De Baronie, vous pouvez quitter la clinique quelques heures après l’opération. Veillez à ce que quelqu’un puisse venir vous chercher à la clinique. Compte tenu du fait que vous devrez vous ménager un peu les premiers jours après l’intervention, il est aussi utile d’organiser une certaine assistance pour les tâches ménagères.

L’anesthésie

La réduction mammaire se déroule toujours sous anesthésie générale, et ce, pour des raisons de sécurité et de confort de la patiente. Seul un lifting limité du sein ou du mamelon est possible sous anesthésie locale.

L’opération

L’opération dure en moyenne de deux à trois heures. Le chirurgien pratique une incision autour de l’aréole, qu’il prolonge ensuite jusqu’au pli sous le sein et parfois même dans le pli. Les tissus graisseux et glandulaires sont soigneusement retirés, après quoi le chirurgien fixe le mamelon et l’aréole à une hauteur naturelle.

Dans la plupart des cas, le mamelon reste relié aux nerfs et vaisseaux sanguins. Ce n’est qu’en cas de seins particulièrement volumineux que le mamelon et l’aréole sont moins sensibles après l’opération.

Après l’opération

Les premiers jours après l’opération, vos seins seront encore bandés et vous ne pourrez donc pas voir immédiatement le résultat. Au début, vos seins paraîtront un peu enflés. La douleur est minimale et des analgésiques sont rarement nécessaires. La sensation de lourdeur dans les seins peut persister pendant une ou deux semaines.

Le bandage sera retiré après quelques jours, tout comme les drains. A partir de ce moment-là, vous porterez un soutien-gorge de sport spécial, que vous devrez porter jusqu’à la disparition de l’enflure et des hématomes. Suite à l’enflure des tissus, vos seins pourraient être sensibles au début. Ne vous faites pas de souci. Les sensations reviennent après quelques semaines ou mois chez la plupart des femmes. Dans de rares cas, ce phénomène peut perdurer pendant un an et les seins restent plus ou moins insensibles en permanence dans des cas exceptionnels.

Après environ deux semaines, vous pourrez reprendre le travail sans aucun problème. Tenez toutefois compte du fait qu’il vous est interdit de soulever de lourdes charges. Essayez de prendre autant de repos que possible. Votre corps a besoin de temps pour se rétablir complètement.

Une nouvelle taille

Une taille réduite de bonnets représente un soulagement considérable pour de nombreuses femmes. La réduction du volume de vos seins offre de très nombreux avantages: vous êtes déchargée d’une lourde charge, vos seins sont mieux proportionnés par rapport à votre corps et vos vêtements tomberont mieux. Quelle que soit la joie que vous éprouviez face à vos nouvelles formes, vous ne devez toutefois pas oublier que les seins, plus que n’importe quelle autre partie de votre corps, peuvent subir des changements considérables sous l’influence de la gravitation, des hormones et des fluctuations de poids. En principe, ils ne retrouveront jamais l’ampleur qu’ils avaient avant l’intervention. Vous pouvez donc partir du principe que la réduction mammaire a un effet permanent.

Complications

La réduction mammaire ne doit pas être considérée comme une intervention très lourde. Tout comme c’est le cas pour de nombreuses autres opérations, elle peut toutefois donner lieu à des complications, comme les hémorragies postopératoires, les infections, la nécrose de la peau, du mamelon ou des tissus graisseux ou la formation d’une cicatrice excessive. Il existe également un risque d’insensibilité totale ou partielle des mamelons. Mais vous devez avoir conscience du fait que de telles complications sont heureusement très rares.

Back To Top